fbpx

7 erreurs SEO à éviter à tout prix selon l’expertise d’une agence SEO à Paris

2021-06-22T16:59:09+02:008 January 2021|Actualité web, Non classé, SEO|

Le saviez-vous, le moteur de recherche Google compte près de 200 critères pour attribuer les positions de chaque site dans les SERPS. Si vous n’avez pas encore été initié au monde merveilleux du référencement naturel, les experts de notre agence SEO parisienne vous ont concocté la liste des 7 erreurs SEO que vous ne devez jamais faire – les corriger si vous les faites – pour améliorer le positionnement de votre site. 

Bonne lecture. 

#1 Les liens toxiques (SPAM) 

En matière de référencement naturel, il est nécessaire d’acquérir des liens vers votre site (backlink). La première erreur que plusieurs administrateurs de sites font est de ne pas choisir ou filtrer leurs liens entrants. Vous ne devez jamais laisser passer des liens toxiques pour éviter que la notoriété de votre domaine ne soit tachée. 

Nous conseillons alors de vous concentrer sur une stratégie de linkbuilding (netlinking) bien pensée. Faites une analyse (backlink audit) des liens déjà acquis avec des outils comme Semrush, Ahrefs, Moz pour détecter les SPAMS et les supprimer. Pour ce faire, vous avez le choix entre :

  • Contacter le site en question pour lui demander, gentiment, d’effacer le lien sortant vers votre site. 
  • Préparer un document texte (.txt) avec les urls et des sous domaines dits toxiques. Vous vous connectez sur la Google Search Console pour interdire cette liste de liens depuis la commande « Disavow ».  

Comment reconnaître un lien de mauvaise qualité ?

Lorsque vous réalisez l’audit de vos backlinks, il est tout à fait possible que vous alliez découvrir des liens entrants de langues différentes de votre site qui viennent de la Chine, la Russie ou l’Inde, ce qui est généralement assimilé à des liens toxiques

Il est donc important que vous sachiez les facteurs qui font qu’un backlink soit d’une bonne ou mauvaise qualité. On peut distinguer alors les points suivants : 

  • L'autorité de domaine ou DA (Domain Authority) : ce score détermine le degré de pertinence du lien par rapports aux normes des moteurs de recherche. 
  • La pertinence du lien, autrement dit la thématique de la page qui vous renvoie le lien : vous avez intérêt à opter pour des liens en provenance de sites qui ont la même thématique que le vôtre. Si ce n’est pas le cas ou que vous recevez un lien en provenance d’une page ayant un contenu sensible (pornographie, commerce illégal, etc.), ce backlink ne sera pas pertinent pour vous. 
  • Le type du lien : vous devez privilégier les backlinks de type « Follow ». 

Attention, cependant, aux liens en provenance des annuaires (ces plateformes connues pour l’envoi massif de liens) qui ne sont pas tous classés au même rang chez les moteurs de recherche

#2 Les performances techniques d’un site web

Comme nous l’avions déjà expliqué dans notre dernier article à propos de la relation entre l’UX et les critères SEO de 2021, les performances techniques de votre site web jouent un rôle déterminant dans son positionnement. En effet, un internaute peut décider d’acheter ou non un produit ou service en fonction du temps que met la page concernée pour se charger. Nombreux sont les administrateurs qui passent à côté de grosses opportunités en termes de référencement naturel parce qu’ils ne se donnent pas le temps d’optimiser techniquement leur site. 

L’expertise de notre agence SEO à Paris nous a permis d’identifier les facteurs clé qui déterminent la performance de votre site. Dans notre liste, on trouve :

  • L'hébergement que vous avez contracté influence considérablement la vitesse de chargement. Notre conseil pour bien choisir votre hébergement est d’opter plutôt pour un serveur qui dispose de disques SDD, d’un système interne de mise en cache, d’un certificat SSL et d’une grande capacité de stockage pour pouvoir y mettre tout le contenu de votre site. 
  • L'optimisation des images contribue à réduire le poids total de la page. Il existe des plugins qui optimisent automatiquement toutes les images, tels que Imagify, Wp Smush.it ou Optimizer.io.
  • La réduction des codes CSS, JS et HTML pour diminuer leur taille. Il existe des plugins qui le font automatiquement, comme ce plugin gratuit : SuperMinify.
  • L’utilisation d’un plugin de mise en cache : ceci améliore la vitesse de chargement puisque ça permet de proposer à l'utilisateur la plus récente copie du site dans le cas où aucune modification n’a été réalisée sur ce dernier et éviter, ainsi, le chargement complet du site. Pour cela, vous pouvez faire recours au plugin « WP Rocket ».

Pour connaître la vitesse de chargement de votre site et évaluer toute sa performance technique, vous pouvez utiliser des outils gratuits comme GT Metrix ou le PageSpeed Insights de Google.

#3 Le fichier du lien mal optimisé

De nombreux administrateurs de site internet l’ignorent, mais il faut songer à raccourcir tant que possible la taille de l’url de votre page (fichier du lien) et y mettre le mot clé davantage. Il s’agit d’une bonne pratique SEO que nous employons sur tous les pages de notre site d’agence SEO et qui donne bien ses fruits. 

Pour illustrer ce cas, nous prenons l’exemple de l’un des articles figurant dans notre blog à propos des outils SEO gratuits.

Son url est : https://agenceweb.fr/outils-seo-gratuits-agence-web-paris/

Le fichier du lien est alors : « outils-seo-gratuits-agence-web-paris ».

Ici, nous avons mis deux mots clés à la fois à savoir « outils seo gratuits » et « agence web paris » dans cette url afin d’indiquer aux algorithmes des moteurs de recherche dès le début que cet article va parler des outils seo gratuits utilisés par une agence web à Paris.

En revanche, un fichier du lien mal optimisé ressemblerait plutôt « agencewebfr/outils_2020_uXdiño20fjdh ». On remarque qu’il n’y a aucun mot clé présent dans ce fichier et qu’il n’est pas propre et clair.

Essayez de faire attention à ce petit détail, vous remarquerez vite la différence ! 

#4Le contenu dupliqué 

C’est l’une des pires erreurs de référencement naturel que vous pouvez faire. Malheureusement, de nombreux sites se voient pénalisés et perdent des dizaines de positions – voire se déclasser de Google – à cause du contenu dupliqué. 

Attention : Lorsque le moteur de recherche fait son crawling, il analyse le contenu des pages de votre site. S’il trouve que certaines pages affichent un contenu similaire ou très similaire à celui d’une autre page présente sur un autre site, cela peut vite devenir problématique pour vous. 

Les différents cas de contenu dupliqué ?

Le plus souvent, vous tombez dans le piège du contenu dupliqué lorsque vous avez une page d’accueil qui comporte plusieurs URL et qu’elle n’est pas canonisée. La canonisation est une parfaite parade à la duplication de contenu. 

Ce problème est quasi fréquent si vous possédez un site e-commerce : en effet, il est possible d’avoir différentes URL pour le même produit qui contiennent certains paramètres identiques comme le prix, la taille, la couleur de ce produit, etc. 

La forme la plus commune de duplication de contenu est lorsque deux contenus de deux sites différents sont plus ou moins similaires, soit parce qu'il a été copié délibérément, soit par hasard.

Pour vérifier si vous avez un contenu dupliqué sur votre site, vous pouvez soit utiliser des outils comme Copyscape, Siteliner ou Screaming Frog.

Comment résoudre un problème d’un contenu dupliqué ?

Fiers de leur expertise en référencement naturel, les conseillers de notre agence SEO à Paris vous dévoilent les meilleures techniques pour contourner le problème de contenu dupliqué, s’il existe. 

  • La redirection 301 : vous n’avez qu’appliquer une redirection de l'URL dupliquée vers l'URL d'origine. Ceci permettra à la page originale de récupérer le score d’autorité de la page dupliquée.
  • La balise Ref="canonical" : cette balise indique à Google laquelle des pages concernées est la plus pertinente pour son algorithme. Il suffit juste de placer cette balise dans l’entête dHTML ("head") sous la forme suivante : <link rel="canonical" href="URL" />
  • Les balises « meta "noindex, nofollow" » : ces balises permettent d’indiquer à Google de ne pas indexer la page en question. Du coup, son contenu ne sera pas pris en compte par les moteurs de recherche.

#5 Le maillage interne 

Essentiel pour améliorer la qualité de l’expérience utilisateur de votre site, mais également pour faciliter la tâche du robot Google, le maillage interne est un élément SEO incontournable. Ne vous estimez surtout pas l’influence d’un bon maillage entre les pages de votre site. Ceci est capital pour voir comment l’autorité est transférée sur le site et pour vous aider l’utilisateur à mieux naviguer. 

Un bon maillage interne nécessite une architecture web bien structurée et il en existe plusieurs. Le choix de la stratégie adéquate pour faire des liens internes sur votre site dépend principalement de sa thématique et de sa taille.

Pour les grands sites, notamment les boutiques e-commerce, notre agence SEO à Paris préfère l’emploi du maillage interne en silo, dit aussi « maillage vertical » qui repose sur le principe suivant :

Le lien part de la page d’accueil du site (contenant le mot clé le plus puissant) vers le 2ème niveau (page catégorie contenant les mots clés spécifiques aux produits et services). Le lien continue ensuite du 2ème vers le 3ème niveau, c’est-à-dire les pages produits de chaque catégorie (contenant les mots clés dérivés ou niches). 

Lorsque vous réalisez vos liens internes, tenez à vous assurer que la balise « rel= follow" » est bien présente dans le lien pour permettre au robot Google de le suivre.

#6 Les erreurs d’indexation 

Dans la plupart des sites web, il y a toujours des pages que nous ne souhaitons pas indexer pour un motif ou un autre. Ceci est le cas généralement des contenus jugés inutiles pour l’utilisateur ou qui ne répondent à aucune requête utilisateur, sauf qu’on finit par les indexer par insouciance. 

Si vous avez ce problème, sachez que cette négligence aura des conséquences sur l’exploration de Google et pourrait même pénaliser ces URL. Les pages telles que la loi sur les cookies et la politique de confidentialité font généralement partie de cette catégorie qui ne satisfait pas à une recherche. Il serait donc préférable de les désindexer, sauf si vous travaillez sérieusement leur contenu pour des motifs de référencement. Dans la même logique, il est essentiel d'optimiser correctement la page « plan du site » et s’assurer qu’elles ne contiennent pas des liens indésirables. 

Pour connaître quelles sont les pages indexées de votre site, il suffit de se rendre sur Google et de taper « site:votredomaine.com » et vous aurez toutes les URL de votre domaine qui sont indexées dans le moteur de recherche. Vous pouvez également le consulter directement sur la Search Console en allant sur « Index de couverture » et voir la liste des URLs valides (indexées). Cet outil vous informe également sur les URLs qui ont été bloquées par le robots.txt ou celles qui comportent des erreurs.

Pour désindexer une URL déjà indexée, il suffit d’ajouter l’attribut "noindex" au niveau du code HTML de la page en question. 

#7 Etre votre propre concurrent : la cannibalisation SEO

La cannibalisation est une des erreurs de référencement les plus courantes. Elle se produit lorsque vous placez le même mot-clé dans plusieurs URL dans un seul domaine. Cela signifie que vous êtes en concurrence avec vous-même en essayant de positionner plusieurs pages de votre site web sur la même requête.  

Ainsi, vous allez diviser le jus SEO (trafic, clics et CTR) que vous pouvez réaliser par ce mot clé sur plusieurs pages, au lieu de le concentrer sur une seule page. Ceci finira par créer la confusion chez les robots Google et nuire à votre score de notoriété. 

Comment détecter un cas de cannibalisation SEO ?

Pour détecter la présence d’une cannibalisation SEO sur votre site, vous pouvez vous servir d’outils SEO tels que SEM Rush, Ahrefs ou la Search Console. Pour cette dernière, vous suivez le chemin suivant :

  • Allez sous « Performance ».
  • Cochez l’option « Résultats de la recherche » 
  • Dans la rubrique « Requêtes », vous aurez les différents mots clés sur lesquels se positionne votre site. Sélectionnez le mot clé en question et cliquez sur « Pages ». Vous aurez toutes les URLs qui sont référencées sur ce mot clé. 

Pour corriger cette erreur, notre agence SEO préconise les méthodes suivantes :

  • Supprimer les URL des pages qui causent la cannibalisation et qui ont une position inférieure sur Google de l’URL la plus pertinente.
  • Utiliser la redirection 301 pour rediriger les URLs problématiques à l’URL la plus pertinente. 
  • Utiliser la balise rel="Canonical" comme nous l’avons déjà expliqué plus haut.

Pour perfectionner votre référencement naturel, faites appel aux services de notre agence SEO à Paris. Nous étudions votre projet et nous identifions les facteurs d’optimisation pour vous aider à grimper vite dans les résultats des moteurs de recherche. 

Go to Top